Passer une annonceSe connecter
ChercheCherche
Nouvel album

La démocratie du comptoir (Chansons plus d'apéro que d'opéra)

Le Saulcy (88210)
Partager sur facebook Partager sur Twitter Contacter
La démocratie du comptoir (Chansons  plus d'apéro que d'opéra)
La démocratie du comptoir (Chansons plus d'apéro que d'opéra)
La démocratie du comptoir (Chansons  plus d'apéro que d'opéra)
La démocratie du comptoir (Chansons  plus d'apéro que d'opéra)  - Image 2

Auteur-compositeur-interprète vosgien, sans concession, ni compromission, Téachel revendique l'étiquette de chanteur à textes et de musicien autodidacte. Natif de Moussey, il a passé son enfance à courir les bois et garde un attachement viscéral à la nature et au milieu rural. Il aime entretenir le côté animal de son caractère et donne souvent, volontairement dans la provocation et la dérision. Toutefois, son écriture est profondément humaniste et confère à son personnage une certaine ambivalence.

Dans l'album, (15 titres) , le comptoir, celui de Jean Carmet en escapade pendant trois jours, incognito, ou celui de Jean- Marie Gourio à l’affût des «brèves» parmi les piliers de bistrot, est souvent source d’inspiration. Ce lieu de rencontres et d’échanges, de convivialité et de chaleur humaine, d’entraide et de débrouille, d’errance et de déchéance quelques fois, est riche aussi de culture populaire.

Les textes sont autant des messages que des tranches de vie : spleen de ses années parisiennes, nostalgies d’une enfance campagnarde, frasques d’adolescent attardé, notes  de voyage, hymnes à la nature, sujets brûlants d’actualité, délires utopiques, humour caustique… On passe de l’ambiance du « Gabès », péniche-boîte de nuit en plein Paris à celle de « Brute de comptoir », dans un rade de village en Meuse, pour arriver à Ostende au bout de la jetée, où « Y' a de la bière partout ».

Et puis « La bringue », texte écrit en mai dernier, clin d’œil nostalgique à l'ambiance des années soixante dix, où fleurissaient encore les derniers vrais bistros de campagne.

Entre autres, des scènes au bar et des mots chipés au coin du comptoir, comme « Les carreaux-marguerite », chanson empreinte de mélancolie d'une époque révolue.

Le dernier titre, un monologue à la Ferré intitulé « Météo merdique », assombrit quelque peu le propos. Il traite de la dérive de l'humanité et invite à la réflexion sur la prédiction du chaos.

Album à '' boire '' et à écouter sans modération !!!

Alors peut-être à bientôt ….......,environ, dans trois bières !!!

Bon de commande disponible sur le site : teachel.fr ou au 03/29/41/01/45
You tube:

Brute de comptoir

Sur le net

http://teachel.fr

Localisation (à titre indicatif)

Ecrire à l'auteur de l'annonce

Si vous disposez déjà d'un Espace Spectable, renseignez l'adresse email associée.

Du même auteur

Album

La démocratie du comptoir (Chansons plus d'apéro que d'opéra)

Le Saulcy (88210)
La démocratie du comptoir (Chansons  plus d'apéro que d'opéra)

Auteur-compositeur-interprète vosgien, sans concession, ni compromission, Téachel revendique l'étiquette de chanteur à textes et de musicien autodidacte. Natif de Moussey, il a passé son enfance à courir les bois et garde un attachement viscéral à la nature et au milieu rural. Il aime ...